Celui qui pense avoir raison à tord

Lorsque nous pensons avoir définitivement raison, alors
nous refusons de nous ouvrir à quelque chose ou quelqu’un d’autre,
et nous avons immédiatement tort. De là surgit une vision fausse.
Quand la souffrance surgit, d’où surgit-elle ?
La cause est une vision erronée, le fruit de cette fausse vision
Est la souffrance.

Si cette vision était juste, elle ne causerait aucune souffrance.

Ajahn Chah « Vénérable Ajahn Chah Subhatto, grand maître de méditation, Moine de la Forêt »

One Commentto Celui qui pense avoir raison à tord

  1. Sandra Dania dit :

    Je profite de cette publication pour y apposer quelques lignes d’une réflexion personnelle.

    Il me semble que cette réflexion peut être transposer de façon inconditionnelle en y conjuguant une approche plus philosophique des « sujets/thèmes.

    Si nous prenons l’exemple d’un des sujets couramment évoqués dans notre société, à savoir les conflits liés à la Religion, nous pourrions alors dire ici :
    « Est ce vraiment les textes religieux qui amènent et génèrent les problématiques/déviances de fonds, sur lesquelles notre monde doit faire face et s’adapter aujourd’hui?
    ou,
    Ne serait-ce plutôt l’interprétation à l’adaptation par le degré d’égo que porte chaque individu en son fort intérieur, et qui de surcroît déclenche les conflits religieux qui seraient ainsi le vrai problème ?

    Si tenter que celui qui se place en interprétation y trouve une gêne?!

    Il me semble (et cela n’engage que moi une fois de plus), que quelque soit le sujet, la problématique finalement n’est pas le sujet de discorde, mais résulte avant tout du degré d’égo de l’individu, au delà malgré tout de son droit de « libre arbitre » que nous n’avons pas à juger.
    Avec sagesse et humilité, je ne saurai être en mesure de développer, puisque par définition, et malgré nos réflexions intérieures comme vous le savez personne ne détient l’absolue « vérité ».

    Ainsi pour conclure sur cette réflexion, je reprendrais d’ailleurs un passage intéressant d’un livre, ou à travers ces lignes, nous pouvons adapter la pensée sur l’exemple repris ci dessus, ainsi que l’adapter à tous sujets face à la vision de l’Homme en son égo que je viens de proposer.

    Cette citation s’appuie sur l’idée que tout « Homme » peut trouver inspiration, à ce personne du Maître qui souligne au travers les lignes :
    « ..Si quelqu’un vous gêne par son attitude ou son comportement, cette gêne est vous. »… « Vous ne devez être gêné par rien, donc détachez et purifiez en vous-même. Ainsi vous êtes en paix avec toute chose, quoiqu’il arrive ».

    Conclure sur cette note spirituelle est peut être une belle conclusion.

    Merci de m’avoir lu ainsi que pour votre passage.

    Sandra Dania

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *